Renault 4CV découvrable en Pays de la Loire

La Renault 4CV découvrable est dans la collection Prestige et Collection

Née durant sous l’Occupation la Renault 4 CV malgré ses défauts (géométrie du train arrière qui affectait la tenue de route dans les courbes) symbolise la voiture populaire de l’après guerre. Elle est aussi le marqueur de l’industrie automobile automatisée et de la consommation de masse. Prestige et Collection possède une version de la 4 CV découvrable (rare 9518 exemplaires), un modèle restauré présenté comme s’il sortait tout droit des chaînes de Billancourt …

Une déclinaison élaborée : la découvrable

La 4 CV découvrable fit sa première apparition au Salon de Paris de 1949, dans une livrée rouge. Il s’agit d’un type R1060, c’est-à-dire d’une cylindrée de 760 cm3. Un an plus tard, à partir du modèle R1062 de 747 cm3, la 4 CV découvrable reçoit des renforts de carrosserie sous la forme de triangles en tôle placés dans les angles supérieurs de l’ouverture du capot moteur. Proposée uniquement en finition « Grand Luxe » riche en chromes, elle apparaît comme une version élaborée de la 4CV25.

La dernière 4 CV découvrable quitte l’usine le , bien que les ventes aient commencé à chuter dès 1953. La majeure partie des 9 518 exemplaires de ce modèle furent construits entre 1951 et 1952. Cette production est très faible en comparaison des 1 100 000 voitures produites. Proposée au prix de 535 500 francs en , cette version découvrable est chère, même si ses concurrentes, comme la Dyna Panhard, le sont encore davantage. Le supplément à payer n’est pas mince par rapport aux berlines « Grand Luxe » à 444 500 francs et « Luxe » à 390 500 francs.

A découvrir dans la collection Prestige et Collection

    

La Renault 4 CV, du constructeur français Renault, est une voiture conçue sous le règne finissant de Louis Renault et sous la responsabilité de deux ingénieurs talentueux, Fernand Picard et Charles-Edmond Serre, qui est présentée en octobre 1946, à la suite du développement de trois prototypes, dont deux secrètement pendant l’Occupation. C’est une petite voiture, mais elle est particulièrement spacieuse pour son époque et ses dimensions extérieures. La Renault 4 CV – surnommée la « 4 pattes » mais aussi « la motte de beurre » à cause de sa forme et de la couleur jaune de ses premiers exemplaires – symbolise le retour de la paix et de la prospérité car elle est la première voiture française accessible au plus grand nombre comme l’indique le slogan publicitaire diffusé à l’époque : « 4 chevaux, 4 portes, 444 000 francs ! ». La 4 CV est la voiture la plus vendue en France jusqu’en 19555. C’est la première française à atteindre une production d’un million d’exemplaires.

La production débute et sera essentiellement réalisée à Billancourt, mais une partie se fera également à l’usine de Flins (Seine et Oise). Elle durera de 1947 à 1961, année de sortie du 1 105 547e et dernier exemplaire. Avec la Dauphine, la 4 CV sera, pendant près de quinze ans, le principal modèle commercialisé par Renault7.

Marque Drapeau : France Renault
Années de production 1947-1961
Production 1 105 547 exemplaire(s)
Classe Citadine
Usine(s) d’assemblage Billancourt, Flins
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Moteur Billancourt:
760 cm3
747 cm3
Position du moteur Porte-à-faux arrière
Puissance maximale SAE – 18 à 35 ch
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 3 rapports
Poids et performances
Poids à vide 610 puis 5851 kg
Vitesse maximale 1101 km/h
Consommation mixte 5,71 L/100 km
Châssis – Carrosserie
Carrosserie(s) Bicorps
Châssis Monocoque
Suspensions Ressorts hélicoïdaux
Direction Crémaillère
Freins Freins à tambour
Dimensions
Longueur 3 6631 mm
Largeur 1 4301 mm
Hauteur 1 4501 mm


(Source Wikipedia)